De la théorie à la pratique : introduire l’aromathérapie dans sa pratique médicale ?

Formation et accompagnements à l'aromathérapieProfessionnels de Santé, vous êtes attirés par l’aromathérapie mais pour vous, introduire l’utilisation des huiles essentielles dans votre pratique, vous semble difficile pour différentes raisons : trop d’huiles essentielles, trop d’informations sur le web, des livres d’aromathérapie peu pratiques. Bref, ce n’est pas une science facile, mais il n’en reste pas moins que cela peut apporter de nombreux bénéfices à vos patients, encore faut-il utiliser les huiles essentielles de façon adéquate pour tirer le maximum de leur propriété, mais aussi en toute sécurité. Je vous propose de passer en revue, les défis de l’introduction de l’aromathérapie dans sa pratique médicale.

Utiliser les huiles essentielles en toute sécurité

Utiliser les huiles essentielles semble facile et peu dangereux, car il s’agit de produits naturels. Mais produits naturels ne signifient pas forcément sans danger. Les huiles essentielles sont des concentrés de principes actifs qui peuvent avoir une certaine toxicité, ou contre-indication en fonction de différents facteurs : âge, état (femme enceinte, allaitement), conditions physiologiques. Certaines peuvent être neuro-toxiques, hépato-toxiques, voire phototoxiques, si elles ne sont pas utilisées de façon adéquate. Comprendre leurs précautions d’emploi et leurs contre-indications, est la première des choses à avoir en tête quand on utilise les huiles essentielles.

Utiliser les huiles essentielles en prenant le meilleur de leurs propriétés

Utiliser les huiles essentielles devraient pourtant être à la porté de tous, vus les bénéfices que l’on peut en tirer :

  • assainissement de l’air ambiant en milieu hospitalier, ou tout simplement au cabinet médical,
  • massage,
  • conseils en officine pour les pathologies courantes de tous les jours,
  • usage en dermatologie, insomnie etc..

Les huiles essentielles ne devraient pas rester uniquement dans le domaine du publique mais aussi être utilisées quotidiennement dans des domaines diverses dans la pratique médicale. Cependant, les utiliser peut être ardu, car on ne sait pas trop comment les utiliser et surtout pour quoi ?

Et pourtant, elles peuvent être une bonne alternative à certains médicaments, et même être la solution pour différents problèmes, tels que nervosité chez les enfants, plaies odorantes chez les patients en soins palliatifs, douleurs chroniques etc… bref, leur spectre d’utilisation est immense mais parfois il est vrai que les utiliser peut se révéler ardu à mettre en place dans sa pratique ou dans un service hospitalier.

Adapter son utilisation de  l’aromathérapie à sa pratique

Adopter l’utilisation des huiles essentielles dans votre pratique, va amener à se poser différentes questions pour une utilisation optimale. Il faudra prendre en compte votre pratique elle-même : il est évident, que les besoins ne sont pas les mêmes entre une sage-femme, un masseur ou un naturopathe. (retrouvez dans des articles prochain, chaque fiche de praticiens

  • une sage-femme pourra prescrire des huiles essentielles pour aider la future maman ou le bébé. Elle pourra aussi réaliser ses propres mélange et les délivrer à la maman, dans une optique thérapeutique ou pour réaliser des massages.
  • un naturopathe pourra prescrire des mélanges pour stimuler l’immunité, réduire les douleurs ou calmer le stress par exemple.
  • un masseur-kinésithérapeute pourra utiliser dans sa pratique, un mélange Huiles essentielles dans huiles de massage, pour faciliter son travail.

Quant à la pratique de l’aromathérapie à l’hôpital, cela demande une toute autre réflexion, une réflexion plus globale pour intégrer tous les acteurs d’un service hospitalier (le médecin, mais aussi les infirmières) dans cette pratique. Intégrer l’utilisation des huiles essentielles demande alors à ce qu’un personnel de santé au sein même du service, soit nommé comme un référent. Ce référent aura autorité pour le choix des mélanges d’huiles essentielles, réalisés aussi en fonction des goûts des patients.

⇒ Quelles huiles essentielles utiliser, comment les utiliser, sous quelle forme, et même selon quelle voie d’administration ? Il y a de quoi se sentir perdu et de très vite abandonner face à toutes ces questions, par peur de mal faire, ou par peur d’être submergé par ce qu’il faut mettre en place.

Comprendre comment utiliser l’aromathérapie en fonction de votre pratique médicale

C’est ce que je vous propose de découvrir dans les fiches métiers à venir :

  • Sage-femme,
  • Masseur kinésithérapeute,
  • Naturopathe,
  • Médecin généraliste
  • Service hospitalier
  • Service de soins palliatifs.

Vous voulez aller plus loin ?

Je vous propose un accompagnement en aromathérapie : une formation qui répondra exactement à ce dont vous avez besoin : en plus de supports de cours, je vous propose vous retrouver à différentes reprises par skyppe, pour construire peu à peu votre savoir en aromathérapie et l’introduire dans votre pratique en toute confiance.

Découvrez la formation

1 réflexion sur “De la théorie à la pratique : introduire l’aromathérapie dans sa pratique médicale ?”

  1. Très bon article. C’est vrai que l’on pense souvent « diffuseur d’huiles essentielle » quand on parle d’aromathérapie mais c’est très réducteur. Les naturopathes sont certainement une approche plus poussée et la deuxième étape pour tous les pationnés d’aromathérapie.

Et vous qu'en pensez-vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.