Zoom sur l’huile essentielle de Myrrhe

By GeoTrinity - Own work, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=30753506
By GeoTrinity – Own work, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=30753506

Encore une histoire autour de Noël, aujourd’hui, je vous parle de l’huile essentielle de Myrrhe : la myrrhe est une résine précieuse très recherchée en Orient. Elle fait partie, tout comme l’encens, des 3 cadeaux apportés à l’enfant Jésus par les Rois Mage. Elle était utilisée par les anciens pour fabriquer des parfums et certains médicaments. Elle était signe de richesse et était employée dans des rites d’embaumement.

Carte d’identité de l’huile essentielle de myrrhe

  • Nom français : myrrhe amère
  • Nom anglais : myrrh
  • Nom latin : Commiphora myrrha
  • Partie distillée : la résine
  • Arômes : un arôme épicé, légèrement balsamique et une pointe médicamenteuse.

L’huile essentielle est visqueuse, sèche quand elle est exposée à l’air et devient collante.

Propriétés thérapeutiques et utilisations

L’huile essentielle de myrrhe est un bon antalgique et anti-inflammatoire. Elle a de plus un pouvoir de guérison au niveau cutané.

Elle sera alors utilisée dans des préparations pour guérir des blessures

Au niveau musculaires : elle agira sur les douleurs, l’inflammation et l’arthrite : elle se mélange bien avec le cyprès, l’encens, le clou de girofle et le poivre.

Au niveau cutané, en synergie avec d’autres huiles essentielles, elle facilitera la cicatrisation.

Précautions d’emploi

De par la présence de cétone, elle sera contre-indiquée chez la femme enceinte.

Opt In Image

5 conseils pour sensibiliser vos patientes

aux perturbateurs endocriniens

Pour télécharger l'ebook, remplir le formulaire

Et vous qu'en pensez-vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.