Stimuler l’immunité cet hiver pour mieux lutter contre les virus

Stimuler l’immunité cet hiver pour mieux lutter contre les virus : tout un programme : l’année 2020 aura été challengeante pour nous tous mais comme j’aime bien voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, je préfère penser qu’elle nous aura aussi apporté de nombreuses prises de conscience. Car quand nous faisons face à une problématique de cette ampleur, nous pouvons aussi apprendre de ces difficultés. Et ce que nous révèle ce virus et cette pandémie, c’est que nous ne sommes pas tous égaux face à cette maladie en particulier mais aussi face à toutes les maladies. Mais nous avons aussi le pouvoir de nous préparer et d’améliorer notre santé. De plus en plus, les recherches montrent que notre bien-être, notre façon d’appréhender notre santé, nous permet aussi de mieux résister face aux aggressions. Et c’est tout naturellement, que je viens vous parler de l’immunité et de notre capacité à améliorer notre immunité pour mieux lutter contre les virus de l’hiver et plus particulièrement du SARS-COVID19.

immunité

Etre en bonne santé, c’est aussi avoir une bonne santé au niveau de notre système immunitaire. Et à travers cet article, je voulais vous montrer comment améliorer notre immunité pour nous permettre de mieux lutter contre les infections. On commence par le béaba, des actions simples pour aller plus loin ensuite avec les huiles essentielles.

Je vous propose en effet à la fin de cet article, la possibilité de participer au programme, Immunité-Détox, où nous revoyons tout cela en détail.

Stimuler notre immunité en adoptant des gestes simples

Une immunité forte est la clé pour une bonne santé et son bien-être. C’est votre système immunitaire qui vous protège. Il vous protège des bactéries, des virus et des parasites. Et donc le booster est important, surtout en cette période. Un système immunitaire compromis entrainera une moindre resistance aux aggressions du quotidien. Or ce système s’entretient et pour le chouchouter, il est essentiel d’adopter certaines bonnes habitudes.

5 façons de booster son immunité

1-Diminuer le sucre et mieux manger pour booster son système immunitaire

Le sucre ne sera pas votre ami. En même temps, qu’il augmente le pic d’insuline, il compromet le système immunitaire. Manger trop de sucre favorise l’inflammation, mais aussi diminue l’utilisation de certaines vitamines et minéraux par l’organisme, comme la vitamine C ou le zinc, si utile à la lutte contre les virus.

sucre et immunité

De même, trop de sucre favorise la prolifération des bactéries, des champignons (candida) et des parasites.

A côté de cela, il a été prouvé que le sucre favorisait les troubles du microbiote en désorganisant la flore intestinale.

Mais c’est son action directe sur la physiologie même des cellules sanguines impliquées dans l’immunité qui est la plus remarquable. Une étude a permis de montrer que la consommation de sucre affectait l’activité de certains globules blancs (et non leur nombre) en diminuant leur habilité à éliminer les intrus.

2-Faire le plein de vitamines et de minéraux

De nombreuses vitamines sont impliqués dans les mécanismes même de l’immunité. Et prendre des vitamines, cela implique de les prendre en premier lieu dans l’alimentation. Revenir à une alimentation brutes et non transformée permet d’augmenter nos prises de vitamines et minéraux. Celles-ci se retrouvent principalement dans les fruits et légumes. Les aliments transformés sont souvent des calories vides : sans fibres, ni vitamines, ils n’apportent pas une valeur nutritive suffisante.

vitamines et immunité

  • Alors on insiste sur les agrumes, les broccolis, le persil pour augmenter les prises de vitamines C.
  • A côté des huitres, les abats, la viande rouge, le pain complet et les oeufs sont riches en zinc, élément capital des processus immunitaires. Il a de plus une action antivirale. Une carence diminue le nombre de cellules immunitaires et l’activité des macrophages et de lymphocytes T et B. Or il semble que le zinc soit l’une des défisciences les plus importantes de notre époque moderne. Le zinc est critique pour notre santé et donc pour l’équiibre du système immunitaire. Une défiscience en zinc entraine de nombreux problèmes à côté d’une défiscience du système immunitaire. Il est maintenant recommandé de prendre du zinc en supplémentation.
  • Les vitamines B, si elles sont insuffisantes peuvent aussi amoindrle système immunitaire. Par exemple la vitamine B6 favorise la production d’anticorps, tout comme la vitamine B12. On retrouve la B6 dans les aliments comme le germe de blé, les noix, les haricots, les bananes, les lentilles et les avocats, tandis que l’on retrouve la B12 dans les produits laitiers, la viande, les oeufs, les poissons et les abats.
  • et enfin la vitamine D, qui elle se retrouve dans l’huile de foie de morue, certains poissons mais aussi le chocolat. Mais les taux de vitamines D se reconstitue surtout grâce à notre exposition au soleil.

Mais parfois, il peut être intéressant de se supplémenter et de prendre des vitamines et minéraux sous forme de suppléments alimentaires.

En effet, si l’on retrouve ces nutriments dans les aliments, il se peut qu’une alimentation déséquilibrée puisse avoir entrainé une diminution de nos réserves en vitamines et minéraux. D’autre part, l’agriculture intensive a entrainé un appauvrissement des sols en nutriments essentiels. Cela aboutit à une diminution des taux de certaines vitamines et minéraux des fruits et légumes. Prendre des suppléments alimentaires pourra aider à rééquilibrer son organisme : il ne faut pas hésiter à prendre de bons suppléments à base de multi-vitamines et minéraux et même insister sur la vitamine D et le Zinc.

Revenir à une alimentation variée et saine contribue à retrouver un système immunitaire au top.  Passer aussi à une alimentation constituée de fruits et légumes colorés aidera aussi : les couleurs sont le plus souvent signe de présence d’antioxydants, composés qui diminuent l’inflammation et participent aussi à la bonne santé de notre système immunitaire. A côté de cela, magnésium, fer, probiotiques et fibres sont nécessaires pour maintenir le système immunitaire. 

3-Boire pour éviter la déshydratation chronique

Une bonne hydratation est extrêmement importante pour maintenir sa santé mais aussi pour son système immunitaire. L’eau est essentielle à la vie et constitue une large part de notre poids corporel. Or dans nos modes de vie, on oublie souvent de boire et surtout, on identifie pas forcément cela, tant on est habitué à peu boire.

hydratation de l'organisme

Oublier de boire de façon chronique, c’est mettre en danger le bon fonctionnement de notre organisme. Le manque d’eau peut amener à des maux de tête, des douleurs chroniques, la constipation, des allergies et d’autres problèmes de santé. Attention, certaines boissons entrainent aussi une déshydratation chronique : comme le café, des boissons sucrées ou l’alcool.

4-Sortir marcher, courrir, faire du vélo et s’exposer au soleil pour stimuler l’immunité

La pratique de l’exercice physique est aussi à privilégier, mais pas uniquement. S’exposer au soleil augmente la production de vitamine D dans l’organisme. Or celle-ci, comme mentionné plus haut, participe de façon étroite au bon fonctionnement du système immunitaire. Une étude menée en Suisse, a permis de montrer que l’équivalent de 1000 UI, était synthétisé par une exposition de 10 à 15 minutes en été, chez des adultes en tee-shirt. Or nous ne sommes pas tous égaux en fonction de l’endroit où nous vivons. Si vous vivez plus au nord, vous devez prendre en compte cela et certainement prendre des suppléments de vitamine D3 : demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Vitamine D3

D’autre part, sortir dehors permet aussi de s’oxygéner et respirer un air moins pollué. En effet, l’air intérieur est souvent bien plus pollué que l’air extérieur, même dans une grande ville et des études ont montré que la plus part des gens passaient près de 85% de leur temps à l’intérieur.

5-Dormir plus et mieux – Diminuer les sources de stress pour protéger notre immunité

Un bon sommeil est essentiel pour s’assurer le bon fonctionnement du système immunitaire et son propre bien-être. L’organisme a besoin de ce temps de sommeil pour fonctionner de façon optimal, se détoxifier et se régénérer. Ne pas avoir assez de sommeil ou avoir un sommeil de mauvaise qualité de façon régulière, augmente la fatigue, empêche de penser clairement, augmente le stress. Cela entraine aussi des troubles de l’humeur, une augmentation du poids, des troubles digestifs, une difficulté à se concentrer et apprendre, et des maux de tête etc ..

sommeil et stress

De plus, un sommeil insuffisant et/ou de mauvaise qualité renforce le stress. Or le stress est aussi à diminuer et plusieurs outils peuvent vous aider. Le stress augmente l’hormone du stress qu’est le cortisol. Or le cortisol a une action directe sur le système immunitaire en l’inhibant.

Or notre style de vie peut influencer de façon négative la qualité de notre sommeil. Pour protéger son système immunitaire plus de 7h de sommeil est important.

Et comment pourraient nous aider les huiles essentielles

huiles essentielles et immunité

A côté de ces 5 points pour renforcer notre immunité, la nature nous donne aussi de nombreuses solutions pour nous aider. Les huiles essentielles peuvent stimuler notre immunité à travers différents mécanismes subtiles (revoir un article écrit sur le sujet ici).


Venez participer au programme Immunité-Détox, un programme pour prendre en main son immunité pour toute la vie et ce de façon globale. Il ne s’agit pas de stimuner votre immunité avec une huile essentielle, il s’agit d’intégrer dans votre vie quotidienne, des habitudes qui feront la différences, l’aromathérapie s’inscrivant dans cette démarche. Pour en savoir plus cliquez sur l’image.


Bibliographie

  • Albert Sanchez, J. L. Reeser, H. S. Lau, P. Y. Yahiku, R. E. Willard, P. J. McMillan, S. Y. Cho, A. R. Magie, U. D. Register, Role of sugars in human neutrophilic phagocytosis, The American Journal of Clinical Nutrition, Volume 26, Issue 11, November 1973, Pages 1180–1184,
  • Davis DR, Epp MD, Riordan HD. Changes in USDA food composition data for 43 garden crops, 1950 to 1999. J Am Coll Nutr. 2004 Dec;23(6):669-82.
  • Kjaer A, Knigge U, Rouleau A, Garbarg M, Warberg J. Dehydration-induced release of vasopressin involves activation of hypothalamic histaminergic neurons. Endocrinology. 1994 Aug;135(2):675-81.
  • Religi A, Backes C, Chatelan A, et al. Estimation of exposure durations for vitamin D production and sunburn risk in Switzerland. Journal of Exposure Science & Environmental Epidemiology. 2019 Oct;29(6):742-752.
  • Immunity : the science of staying well, Dr Jenna Macciochi, New-York, The Experiment, sept 2020, 331p disponible ici

Et vous qu'en pensez-vous ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.